Programme prévisionnel

 

8h00 – Petit déjeuner-networking

8h45 – Accueil

Damien MICHALLET, sénateur de l’Isère, président de la Commission supérieure du numérique et des postes 

9h00 – Allocution d’ouverture : « Des infrastructures du numérique à la hauteur des ambitions de la France »

Marina FERRARI, secrétaire d’État chargée du Numérique (sous réserve)

 9h10 – « Infrastructures du numérique : les ruptures technologiques qui changent la donne »

Roland MONTAGNE, directeur Business Unit Territoires Numériques et Durables, Idate 

9h20 – « Pour des territoires numériques, durables et résilients »

Patrick CHAIZE, sénateur de l’Ain, président de l’AVICCA

 9h30 – Table ronde 1 : « Constellations de satellites : la bataille de la souveraineté télécoms européenne va-t-elle se jouer dans l’espace ? »

Alors que Starlink a déjà mis en orbite plus de 4.000 satellites et enclenche une course pour le monopole avec l’ambition de lancer 40.000 satellites et une stratégie agressive de commercialisation de ses offres d’abonnements directement auprès des particuliers, Eutelsat fusionne avec OneWeb et passe un accord commercial historique avec Intelsat pour imposer sa propre constellation de satellites.

  • Quelles sont les chances de l’Europe de gagner cette bataille de l’espace ?
  • Quelle complémentarité et concurrence avec les réseaux optiques ?
  • Quelle seront les acteurs de référence des infrastructures du numérique : opérateur terrestre ou spatiaux ? 

Introduction et modération :

Jean-Dominique SEVAL, président de TOPOS 

Intervenants :

  • Charles DELFIEUX, président, Constellation 
  • Sandrine LAFONT, experte en communications par satellite au CNES 
  • Jean-Hubert LENOTTE, directeur de la stratégie et des ressources et membre du comité exécutif d’Eutelsat
  • Thomas WELTER, Chef du département Réglementation et Ressources Orbite/Spectre à la Direction des affaires internationales, ANFR 

10H20 – Table ronde 2 : « Technologies, acteurs et modèles d’affaires :  la recomposition du secteur est en marche ! »

Les réseaux évoluent profondément, tant du fait de leur virtualisation que sous l’effet du développement rapide de nouvelles technologies, qu’il s’agisse de réseaux optiques de nouvelle génération (NGPON, FTTR, POL pour les entreprises, …), de la 6G et de l’open RAN, des constellations de satellites ou encore des conséquences de la libération de nouvelles fréquences à échéance 2027-2031 et de la disparition du broadcast hertzien, sans oublier les câbles sous-marins. Des innovations qui ouvrent la porte à de nouveaux arrivants au premier rang desquels les grands acteurs du net mais également des acteurs des datacenters et du cloud computing.

Cette recomposition du secteur pose une nouvelle fois la question des modèles d’affaires des opérateurs mais aussi celle de la gouvernance d’infrastructures de plus en plus composites et toujours davantage mutualisées afin de favoriser des usages partagés. Gouvernance dans laquelle la puissance publique et le régulateur devront de toute évidence être associés compte tenu du caractère vital et essentiel de leur maintien en parfaite conditions opérationnelles et de qualité.

Introduction et modération : Jean-Luc LEMMENS, président directeur général de l’Idate 

Intervenants :

  • Laurent BENZONI, président de Tera Consulting & Expertise, professeur titulaire de sciences économiques à l’Université Panthéon-Assas 
  • Pierre-Gaël CHANTEREAU, président-directeur général de Nokia France 
  • Antoine FOURNIER, Président de Thésée Datacenter
  • Xavier MERLIN, membre du collège de l’Arcep 
  • Stella MORABITO, directrice générale, AFNUM 

 11h10 – Table ronde 3 : « Quand les infrastructures du numérique deviennent des infrastructures essentielles »

La numérisation galopante de toutes les composantes de nos sociétés confère dorénavant un caractère vital non seulement aux infrastructures de télécommunications mais encore aux réseaux électriques qui les alimentent. Aussi, l’organisation tout entière et le bon fonctionnement de nos sociétés, qu’il soit économique, politique, social, ou qu’il touche au bien-être et à la sécurité de leurs citoyens, ne tient qu’aux fils d’une connectivité permanente et incorruptible aux réseaux de télécommunications ainsi qu’au parfait fonctionnement de leurs datacenters et des réseaux électriques qui les alimentent.

C’est beaucoup demander à des réseaux de télécommunications qui n’ont pas été conçus pour supporter de telles exigences et qui viennent, de surcroît, remplacer des infrastructures existantes jusqu’à présent parfaitement souveraines et sécurisées.

Introduction :

Philippe LE GRAND, président, Infranum 

Modération :

Hervé RASCLARD, délégué général d’Infranum 

 Intervenants pressentis :

  • Xavier BATUT, député de la Seine-Maritime, Vice-Président de la CNSP, Membre de la commission de la Défense et des Forces armées de l’Assemblé nationale
  • Daniel KOFMAN, Professeur à Telecom Paris, Co-Directeur du Programme et Équipements Prioritaires de Recherche (PEPR-France 2030) Réseaux du Futur, Directeur du Laboratoire LINCS 
  • Soline OLSZANSKI, directrice stratégie et développement, ielo
  • Un opérateur de datacenters

12h00 – Table ronde 4 : « Les infrastructures du numérique au service des territoires durables »

A l’initiative des régulateurs français (Arcep et Ademe) d’importants travaux ont été engagés en vue d’appréhender l’impact écologique du numérique. Aujourd’hui, et au-delà de limiter leur propre consommation d’énergie, les infrastructures du numérique, notamment grâce à l’intelligence artificielle, ont la capacité d’améliorer la gestion de l’énergie, de l’eau, des transports, de la sécurité ou même d’assurer la protection des forêts et de la biodiversité au sein d’un territoire. Une « compétence » qui n’a pas échappé aux collectivités territoriales qui sont de plus en plus nombreuses à utiliser tant les ressources de leurs infrastructures du numérique que les données pour améliorer la gestion de leurs territoires.

Introduction : Denis TEISSIER, directeur Marketing et Communication de Covage 

Modération : Roland MONTAGNE, directeur Business Unit Territoires Numériques et Durables, Idate 

 Intervenants pressentis :

  • Bertrand BLAISE, directeur du Développement de Sogetrel, président de la Commission Smart Territoire d’Infranum 
  • Lenaïg CATZ, directrice de projets « Couverture Numérique et Fréquences », sous-direction des communications électroniques et des postes, Service de l’Économie Numérique, Direction Générale des Entreprises 
  • Sarah FAUCONNIER, Investisseur Infrastructures Numériques, Caisse des dépôts BDT · Groupe Caisse des Dépôts 
  • Frédéric SITBON, adjoint au maire d’Asnières-sur Seine, vice-président du Sipperec 
  • Denis TEISSIER, directeur Marketing et Communication de Covage 

12h50 – Clôture